Internat de Toubacouta (Sénégal)

[ Contacter ]

Keur Casani, Maison Provinciale
Dieuppeul 1, Villa 2141, BP: 10365

Tlfn: +221 33 825 70 02

.

Coordinateur:
Père Bienvenu MANGA, Sch.P

Toubacouta 4

L’internat Mixte de Toubacouta se trouve à une trentaine de kilomètres de Sokone en allant vers la frontière gambienne. C’est une zone qui a deux visages: hotels et campements touristiques  d’une part, et villages pauvres où les habitants envoient leurs enfants étudier dans le seul Lycée de la Commune. Cette année 2016-2017, il a abrité 42 enfants et adolescents, dont 10 filles. Cela démontre déjà la faible scolarisation des filles gente dans le milieu; Car pour certaines cultures jusqu’à présent, la place de la fille se trouve  dans le foyer. Autrement dit, la fille n’a pas besoin d’étudier pour être une bonne épouse au foyer. Raison pour laquelle, réussir à avoir plus de filles est un grand défi que cherche à relever notre Internat. Il y a aussi d’autres internes qui nous viennent toujours des grandes villes qui manifestent toujours le même problème d’éducation dans les ces milieux urbains.

Un des atouts de cet Internat, c’est sa proximité avec le Lycée public qui permet aux enfants d’être plus proche de l’école, d’avoir plus de temps pour étudier, de se familiariser avec les professeurs, … . Toutefois, ces 3 dernières années, un collège privé a été installé et où étudient certains internes. Cela marque la diversité des cours qu’ils reçoivent et la différence de qualité d’enseignement sans détériorer la fraternité qui se vit dans le site.

A Toubacouta, les enfants apprennent à vivre en commun, dans le respect mutuel. Ils y sont pour soulager leurs parents dans leur lourde tâche de les accompagner dans les études et aussi parcequ’ils ne peuvent pas assurer: leur présence, leur appui financier et leur Suivi. Nous, Piaristes, sommes encore présents dans ce milieu pour appuyer les parents dans leur mission à travers cette structure. Merci aux Pères Piaristes pour leur contribution à la formation d’une société digne de ce nom qui forme des hommes capables de diriger le monde, de vivre dans la justice et l’amour. Au sortir delà, tous ces enfants sauront l’importance de l’éducation, le sacrifice du travail intellectuel, l’importance du respect d’autrui, l’importance de la tolérance religieuse, la vie dans le respect de l’autre genre, la solidarité et l’importance du respect du bien commun. A Toubacouta, la question du genre est résolu.

Il convient aujourd’hui de réfectionner les bâtiments pour une vie plus descente des Internes et Moniteurs et donner plus de dignité à ces innocents enfants qui y viennent pour le savoir vivre, savoir faire et le savoir être.