fbpx

Noticias

REUNION DE L’EQUIPE OPERATIONNELLE, LES CORESPONDANTS LOCAUX ET LES COORDONATEURS DE SIEGE

Ce mardi 04 octobre 2022 a eu lieu en ligne la réunion de l’équipe opérationnelle de la fondation ITAKA Afrique Centrale, les coordonnateurs de siège ainsi que les correspondants locaux. Il était question d’échanger en ce qui concerne la responsabilité des uns et des autres dans la fondation ITAKA Escolapios, et définir le travail du coordonnateur local, celui du correspondant local et montrer en quoi la collaboration entre ces deux est nécessaire.

D’après de Père Georges NKOMO, Coordonnateur Afrique Centrale, le correspondant a pour rôle d’avoir le regard sur tous ce qui est réalisé par la fondation dans nos oeuvres. Toutes les écoles qui sont sous le couvert d’ITAKA ainsi que les Centres Socio-Educatif sont sous sa direction. Il doit donc vérifier et mener à bien les activités dans les écoles, centres socio-éducatif et groupes (Volontariat, Laïcat, Mouvement Calasanz, Fraternité). Il doit avoir les calendriers d’activités des groupes, écoles et centres de son siège afin de mieux les accompagner. Il représente le symbole d’unité du siège : Il ne doit donc ni marginaliser, ni écarter un groupe ; au contraire il doit les rassembler et les emmener à collaborer. Pour ça il a besoin d’une proximité du correspondant local car il est là comme un communicateur et un technicien. Tout comme le coordonnateur, il doit être au courant de toutes les activités qui se déroulent dans le siège pour pouvoir effectuer une couverture médiatique et véhiculer l’information. Il faut donc que le coordonnateur organise les réunions et évalue ce qui a été fait ou pas et détermine ce qu’il y a faire dans ce sens. Il doit planifier l’avenir et chercher les solutions aux problèmes du siège. Avec les directeurs, ils doivent réfléchir pour la progression de la communauté et des œuvres.

La voix de tout le monde compte. Comme coordonnateur, il doit assurer la coordination et s’assurer qu’elle soit réussie. Quand on arrive dans une structure, la personne toujours disponible est le correspondant : le coordonnateur n’est pas un permanent. Les nouveaux coordonnateurs doivent de ce fait étudier le système en s’adressant aux correspondants locaux avant d’essayer d’innover afin de ne pas se perdre.