FORMATION DES VOLONTAIRES PIARISTES DE YAOUNDE

Photos à la fin de la session

Ce sont les locaux de la communauté des Missionnaires du Sacré Cœur de Jésus et Marie de Zamengoué qui ont abrité le week-end de formation des volontaires Piaristes de Yaoundé. S’étant déroulé du vendredi 20 au dimanche 22 février 2015, ce week-end de formation coïncidant avec le début du carême s’est organisé autour du thème principal suivant: « Le volontariat Piariste : vocation, partage et collectivité ».
Le vendredi 20 février 2015, premier jour de formation, les volontaires Piaristes de Yaoundé ont, après s’être installés dans le cadre tranquille et accueillant de la mission, écouté attentivement l’exposé du père provincial, Javier NEGRO, exposé qui avait pour thème « Communication et relations interpersonnelles basées sur le sentiment ». Ce fût un exposé enrichissant durant lequel le père Javier NEGRO, y joignant exercices de connaissances individuelles et interpersonnelles, a invité les volontaires à se connaître les uns les autres et à s’accepter. Il s’est suivi, la nuit, la projection du film portant sur Saint Joseph de Calasanz et le début du silence intérieur chez chaque volontaire.
Le deuxième jour de formation a été marqué tout d’abord par le deuxième exposé, s’articulant sur la « Gestion des ressources : la vie communautaire », présenté par le frère Serges qui, Cet exposé très intéressant, précédé de deux exercices amusants, encourageait les volontaires non seulement à connaître le profil du groupe et la place que chacun y occupe, mais aussi à savoir se serrer les coudes les uns les autres et favoriser l’essor collectif, tout cela possible à travers trois éléments essentiels : la vérité, la justice et la réconciliation ; Ensuite a eu lieu un atelier créatif qui, dirigé par Constant TEDJOU, concernait la création d’un bracelet en laine fait sous forme de tresses « loxe » ;En après-midi s’est tenu le troisième et dernier exposé de la formation, développé par le père Albert Legrand MABOU TODJOM et dont le thème était« Le sens vocationnel de mon action : le volontariat, une vocation ».Ce qu’il faut retenir de cet exposé enrichissant, c’est que le volontariat Piariste, véritable vocation, ne peut l’être réellement que si chaque volontaire le vit avec amour et sincérité, restant en harmonie avec lui-même et avec Dieu, et sans que cela ne diffère de ses goûts et de ses aptitudes. Aussi faut-il faire le choix du volontariat Piariste en tenant compte de trois importants critères : la maturité, la liberté et la gratuité. Juste après l’exposé a eu lieu la messe de requiem à la mémoire de la sœur cadette d’un des volontaires, Aristide MANDA après la messe il lui a été remis une enveloppe au nom de tous les volontaires par notre responsable local. En soirée, la prière d’adoration, suivie de la brûlure des intentions des volontaires, s’est tenue et a marqué la fin du silence intérieur. Et juste après le repas, les volontaires ont eu une petite soirée récréative basée sur : causerie et projection d’un dessin animé.
Le dimanche 22 février 2015, dernier jour de formation, a débuté avec une messe célébrée par le père supérieur de la mission du Sacré Cœur de Jésus et Marie, et animé par le groupe des volontaires Piaristes. Durant cette célébration eucharistique, le père a invité les différents fidèles, à la suite du Christ ayant été durement éprouvé durant les quarante jours dans le désert, à souvent s’éloigner de la vie de tous les jours en allant dans un « désert », l’église notamment, pour aller à la rencontre de Dieu, solliciter son aide pour se fortifier dans la foi et surmonter les tentations multiples. Après la messe, les volontaires ont fait une animation avec les enfants du village, tous très participatifs. Juste après le petit déjeuner, un expose sur la présentation générale du volontariat en Afrique centrale a été faite par constant TEDJOU cette échange a parmi aux volontaires de mieux comprendre le volontariat Piariste. Le groupe s’est assis pour faire une mise au point consistant à l’ajustement du programme annuel et des activités futures (journée de l’enfant africain la rencontre annuelle des volontaires de l’Afrique centrale) ainsi qu’à une évaluation à mi-parcours du parrainage dirigée par Nina. Enfin, après avoir fait un nettoyage général des locaux occupés, les volontaires ont partagé le dernier repas, avant de se séparer.
A côté des activités phares du week-end de formation qui se sont dans l’ensemble bien déroulés, notons que les volontaires Piaristes de Yaoundé, grâce aux différents exposés reçus, ont d’avantage serrés leurs liens, communiquant mieux, partageant leurs sentiments et discutant sur leurs qualités et défauts. Relevons enfin que la présence et la participation des enfants de Zamengoué, dont l’enthousiasme et l’ouverture ont marqué les volontaires, ont égayés cette formation. Il ne reste plus qu’à souhaiter à la famille des volontaires Piaristes bon vent. Nous étions : Fr Serge ; Constant ; Nina ; Lauraine ; Marthe ; Aristide ; Solange ; Julienne ; Roline ; Maxime ; Florence ; Mercedes ; Brigitte.
Volontairement votre. MOUIGNI Marthe Josèphe
Et Constant TEDJOU